PRESSE TUNISIE

LE QUOTIDIEN DE TUNISIE, Juillet 2013

 

TUNIS HEBDO, Juillet 2013

 

LA PRESSE.TN DE TUNISIE, Avril 2013

"Ombres et lumières"

Fête de la musique. Avec Tunis, Hammamet et d’autres villes, Dar Cherif à Djerba n’a pas manqué au rendez-vous. Spectacles palpitants en présence d’un public nombreux, beaucoup d’étrangers, habitant l’île.

 

Musique du monde, en deuxième soirée, Christina Rosmini a carrément captivé la foule. Auteur -compositeur, interprète, enthousiasme en bandoulière et l’amour des gens déclaré, elle est accompagnée par deux talentueux guitaristes, Bruno Caviglia, guitare acoustique et Manuel Delgado, guitare flamenca. Chants de France et d’Espagne, Federico Garcia Lorca, Ibarruri, dite la Pasionaria, aux premiers rangs du programme, paroles de combat contre le fascisme, des résistants de la guerre civile espagnole, de grandes figures des brigades internationales sont convoqués, les Malraux, Hemingway ... luttes, amours, gestuelle élégante. Christina est ancrée en Méditerranée, née à Marseille, d’origine sévillane, de père corse, grande lectrice, elle aime par-dessus tout la chanson engagée, sa mère chantait Aragon, Jean Ferrat. Elle, elle danse le flamenco, brille par la présentation de ses chansons, elle s’est produite aux quatre coins du monde, aime l’esprit indien, chante la vie des petites gens et les textes révolutionnaires, le Front populaire, Blum, les congés payés et la grande dame indienne qui embrasse les gens depuis son enfance. Elle aime relater sa rencontre avec Etienne Roda-Gil (le poète et parolier de Julien Clerc notamment), qui l’a rejetée dans la marmite de la poésie espagnole. Elle a joué Carmen, chanté, aimé les mots et nous les a transmis avec beaucoup de bonheur, elle a même chanté une chanson en arabe.

Le public l’a remerciée. Une longue ovation et des bravos sonnants. 27-06-2013

 

Hamma HANACHI, Journaliste

PRESSE BRESIL

PRESSE HISPANIQUE